Archives mensuelles : juillet 2015

Petits sites et petits prix … Si si

Petits sites et petits prix … C’est toujours un peu par hasard sur la toile, que nous tombons sur des articles qui nous interpellent. Pour le coup, c’est un article rédigé par Guillaume Bregeras sur le site « LSA commerce et consommation » en date du  18/07/2014 (et pourtant si d’actualité) qui donne une nouvelle image d’un grand site du e-commerce, image qui est méconnue mais qui, comme l’indique l’article semble bien réelle.

C’est vrai, chez CouleurTropiques, si nous admirons la réussite de Jeff Bezos, nous sommes moins tendre avec sa politique d’expansion, qui ne laisse aucune place à la concurrence et surtout aux petits sites de niche tels  que Couleurtropiques.com.

D’ailleurs, ces poids lourds du web, priorisent les marketplaces qui sont l’une de leur source, de plus en plus importante, de revenus. Pas de stock, pas de SAV et  15% à 20% de commission. Le rêve pour eux, par pour les cyber-marchands qu’ils hébergent. Soit, les cyber-marchands diminuent leurs marges, soit ils augmentent leurs prix, soit ils jouent sur les deux tableaux. Au final, c’est l’internaute qui paie le prix fort. 

Certes, vous allez nous dire, pourquoi vendre vos produits sur ces places des marchés ? et vous aurez raison. Chez CouleurTropiques, nous pouvons nous en passer, car nous sommes visibles sur les principaux moteurs de recherches, de par notre ancienneté. Cependant, rester visible, devient de plus en plus compliqué et payer pour être visible n’est plus à la portée d’une TPE, voire d’une PME. Effectivement, les poids lourds du net dépensent sans compter et fourmillent de techniques nouvelles pour truster les premières pages de tous les moteurs et comparateurs de prix.

D’ailleurs,  chaque recherche sur internet fait remonter en première page toujours les mêmes enseignes, les mêmes comparateurs et les sites de moindre importance sont relégués à la énième page. C’est pour pouvoir vendre que les cyber-marchands rejoignent ces plateformes de ventes. Les gros sites leur ont supprimé toute visibilité et maintenant, ils leur réclament un dû pour exister. Drôle d’époque. Personne n’en parle, et pourtant bien des emplois se cachent  dans ces TPE.

Et coté prix ? et bien c’est là que le bat blesse. Et oui, les gros sites ne sont pas les moins chers. Approfondir ses recherches, c’est l’assurance de dénicher des prix bas et d’être en relation avec un professionnel qui connait ses produits sur le bout des doigts. En plus, vous savez chez qui vous achetez, et vous n’avez pas le désagrément d’apprendre que pour échanger votre article, vous devez le renvoyer hors de nos frontières et parfois même, à l’autre bout du monde.

Achetez en direct, sans intermédiaire, sur un site français spécialisé, et ce à un prix compétitif, on ne fait pas mieux. 

Bon  surf.

Lire l’article sur le site d’origine. 

comparateur

 

D’ailleurs nous avons comparé, CouleurTropiques  est  moins cher que le 1er site de vente en ligne. Même marque, même taille. même couleur.  Comme quoi, il faut se méfier des idées préconçues.

compar-vho-2

compar-vho

Chemises à fleurs… Drôles de prix.

Sur la toile, la photo est bien souvent, la première accroche, c’est encore plus vrai pour une chemise a fleurs. Le prix suit de très près. Mais voilà, fini le commerce à la papa, où les prix étaient cohérents et les remises accordées au compte de gouttes. Souvenez vous, les rares remises royales de 3%  accordées sur le bord du comptoir, par un vendeur devenu blême, déjà miné par la réduction de sa marge. C’est dingue comme tout a changé en quelques décennies.

Maintenant, afficher 3% serait perçu comme une bonne blague et  ne ferait même pas lever le petit doigt du premier prospect venu. Internet oblige, tout s’est précipité et la distribution s’est totalement transformée. Les manuels de commerce et autres ouvrages ont du être revus, ne parlons même pas des cours de commerce qui ont du subir un lifting en règle. Tout cela, dans le seul but, de vous fourguer tout et n’importe quoi, et ce, à n’importe quel prix. 

Sur internet, c’est à n’y plus rien comprendre. Ce sont des options et autres assurances qui vous sont fourguées, si vous n’y prenez pas garde. Ce sont des remises tonitruantes contre l’achat d’une carte personnelle. Ce sont des livraisons et des retours gratuits qui vous sont offerts. Ce sont des produits envoyés des 4 coins de la planète, et cela presque à votre insu.   Bref, nous sommes dans le toujours plus, toujours mieux, toujours plus innovant et toujours mieux que le voisin.  Et dire, que toutes ces trouvailles, sont le fruit de staffs pointus qui puisent sans limite dans leur matière grise. Il n’y a plus de limites, même pas celle du taux de rentabilité. D’ailleurs, nombreux sont les sites qui alignent des résultats négatifs au regard d’un chiffre d’affaire important. A l’image de l’un des plus gros sites de e-commerce  qui pour un chiffre d’affaire 2014 de 88.89 milliards de dollars  enregistre une perte de 241 millions de dollars. C’est peu dire.

Revenons à notre chemise a fleurs. En décortiquant certaines pratiques de sites internet, nous remarquons que ce n’est pas celui qui fait le plus d’esbroufe qui vous assure le meilleur rapport qualité/prix/transport. Regardons y de plus près.

Déjà, l’absolue nécessité est d’afficher le prix le plus bas.  Alors chacun avance sa stratégie.  Les prix sont libres, facile. Alors, pourquoi pas un prix quelque peu gonflé accompagné d’une promotion bien visible ou alors,  afficher la taille XS,  l’une des moins vendue,  à un prix au raz des pâquerettes et augmenter drastiquement les tailles supérieures … Tout est bon pour vous amenez à faire chauffer votre carte bleue.  D’autres, vous annoncent la livraison gratuite au delà de 25 €. Difficile à tenir avec une marge normale. Qu’importe,  la chemise est vendue à 27.99€ (taille XXXXL)  alors que la même chemise vendue sur CouleurTropiques est vendue à 20.99€ avec 3.07 de frais de livraison. Certes, le retour est gratuit, mais, même avec cela, pas d’intérêt, le calcul est vite fait: 20.99 + 3.07 +3.07 = 27.13. D’autant plus, que le retour concerne moins de 3% des ventes. Amusant, quand la livraison est payante, la chemise est moins chère.

En fait, chez CouleurTropiques, avec nos vieux manuels de commerce et nos études de commerce datées, nous essayons d’abord d’avoir du bon sens. Pas de remise à faire pâlir le comptable, pas de port gratuit pour 25€ d’achat (60€ pour CouleurTropiques), pas d’effet d’annonce. Non non et non. Notre stratégie, calculer le prix par rapport au prix de production de l’article. Nous oublions les marges compensées*, qui ne font que supporter aux uns les réductions de marges des autres. Il y a un point sur lequel nous ne pouvons parfois pas déroger, c’est de s’aligner sur le prix le plus bas d’une taille donnée, et ce, ce n’est pas de gaité de cœur, mais voilà, c’est le seul moyen d’être bien référencé dans les différents comparateurs. Cependant, nous n’augmentons pas drastiquement nos prix sur les tailles supérieures. Quand on vous dit que tous ces apprentis sorciers du web rendent la visibilité des prix compliquée.

Être un petit cyber-marchand est de plus plus complexe, mais pas facile non plus  d’être un cyber-client. Alors n’hésitez pas à comparer, petits et gros sites. Vous serez certainement surpris du résultat.

Bon surf à vous.

Mieux, en images ci-dessous

compar_3

* Ensemble des marges commerciales, différentes selon les produits, qui existent au sein d’une entreprise, les unes couvrant les charges d’exploitation, les autres ne les couvrant pas ou ne les couvrant que partiellement.
La résultante de ces marges doit assurer la couverture de l’ensemble des charges et le profit.