Archives mensuelles : septembre 2013

INDEPENDANCE …

marketplaceCouleurTropiques.com, c’est un peu le commerce de proximité et c’est surtout le 1er site indépendant et autonome  de ventes d’Authentiques chemises hawaïennes.

Rester indépendant est toute la difficulté du moment. Lutter contre les mastodontes de l’internet, pose un réel problème à tout site de e-commerce indépendant. Tout est fait pour que le site indépendant, par manque de visibilité, rejoigne les fameuses « marketplaces » ou place des marchés.  Si rien n’est fait, c’est tout simplement la diversité du web qui disparaitra. Ne resteront que quelques sites à l’aspect identique qui vous proposeront tous les mêmes articles, d’ailleurs aux mêmes prix. Ennuyeux, non ?

Chez CouleurTropiques nous refusons tout simplement cet état de fait. Déjà, n’est-il pas plus agréable de surfer sur un site qui ne ressemble à aucun autre. D’autre part, n’est-il pas plus agréable de pouvoir contacter par un simple coup de fil, un interlocuteur connaissant ses produits sur le bout des doigts et non une boite vocale ou mieux,  un interlocuteur généraliste qui ne gère que des généralités. Ensuite, quand vous achetez chez CouleurTropiques, vous achetez chez CouleurTropiques et pas ailleurs … Vous n’achetez pas dans une vitrine, identifiée par le nom d’un site,  où le vendeur peut être domicilié en France ou dans un tout autre pays, ce qui peut rendre les échanges compliqués. Sans considérations des aspects plus économiques tels le  chiffre d’affaire et la TVA qui s’échappent … en 2 mots nos emplois qui s’effritent.

Ce que le consommateur ne sait pas, c’est que, bien souvent, les marketplaces n’ont pas été créées à la base pour lui faire plaisir, mais bien pour améliorer leurs marges commerciales qui s’effritaient. En effet, quelle est la grande enseigne qui ne se lance pas dans cette voie …

Rendez-vous compte, quel commerçant ne rêverait pas de proposer une vitrine bien achalandée sans en posséder les stocks, de ne pas gérer  les envois  et encore moins le service après vente et cerise sur le gâteau,  de toucher 10 à 15% de commission sur toute vente finalisée. Eh bien les marketplaces l’ont fait par le biais des mastodontes du web.

CouleurTropiques, site familiale, site français et  site de niche par excellence, refuse tout net ce constat, afin de continuer l’aventure au plus près des passionnés de chemises hawaïennes. L’anonymat, frustrant  pour toute enseigne commerciale véhiculant une image forte.

Habillons-nous de soleil …      

Histoires de cravates …

francoisInnombrable, Le nombre de commentaires à propos de la cravate de travers de notre Président normal.  

Normale … elle est de travers … Mais bon, pas besoin d’en faire un flan..by.

Une cravate, c’est déjà un élément  du « bien paraître »  avant d’être un accessoire de mode, ou tout simplement une note de distinction  pour celui qui la porte.     

Colorée sur chemise unie,  unie sur chemise colorée,  à carreaux sur chemise unie … Les variantes n’ont de limites que l’originalité du cravaté …

Il y a mille et une cravates, mille et une occasions de porter la cravate, si différentes soient elles sans parler des nœuds de cravates, indissociables de ce chic morceau d’étoffe.  Qu’il soit simple, Victoria, Windsor, Saint-André ou autres … toute bonne cravate a le nœud qu’elle se mérite, même si parfois le résultat attendu n’est pas au rendez-vous.

Pour faire simple …. Tu choisis laquelle ?  … « J’ai trouvé chez couleurTropqiques.com »

small_cravate_hawaiene_6_c_compressed

Vente internet et « port gratuit ».

logo_csuiviC’est vrai.  Nombre de poids lourds de la vente internet proposent le port gratuit, voire le port retour gratuit. Chez CouleurTropiques, nous avons à maintes reprises, au cours de nos réunions de pilotage  abordé cette question sensible.  

Certes, il est toujours très agréable de ne pas avoir à débourser des frais de ports lors des commandes sur internet pour le client internaute, mais faut-il encore que cette prise en charge par le e-commerçant soit supportable financièrement. Et c’est sur ce deuxième aspect que le bat blesse. C’est toujours un peu la guerre entre le commercial et le financier, ou comment résoudre la quadrature du cercle … Chacun des 2 camps avançant de sérieux arguments.    

En gros, le commercial est toujours dans une optique du vendre mieux pour vendre plus et le financier nous serine les oreilles avec des simulations chiffrées … Chacun prêchant sa bonne parole …

Au final, et chiffres à l’appui, la viabilité du « port gratuit » n’est pas garantie. Explications :

Déjà chez CouleurTropiques, le port facturé au client est celui facturé par notre prestataire, pour ne pas la nommer : La Poste.

Ensuite, CouleurTropiques, afin de proposer des prix accessibles, opère des marges relativement faibles pour le secteur de l’habillement.          

En fait, avec mes faibles connaissances en gestion d’entreprise, je vais tout simplement être, le temps de cet article, la porte parole de notre financier maison.  Explication :

Si nous prenons  un article, une chemise vendue  à 36 € nous pouvons déjà, en toute transparence,  en décomposer le prix :

-          5.90€ sont affectés à la TVA

-          1.90€ sont affectés au transport

-          1.60€ sont affectés aux taxes de douane

-          0.50€ sont affectés à l’emballage (sachet – enveloppe)

Soit un total de 10 € qui porte le prix de la chemise, de l’article net à approximativement 26,00  €

Cela, sans prendre en considération la marge de l’entreprise, qui permet de faire fonctionner la boutique … Salaire,  taxes diverses, Electricité, site internet, maintenance informatique ….

Bref, si nous enlevons 6.10€ de port gratuit, il  resterait moins de 20€, pour la chemise en elle-même et les frais de fonctionnement  de l’entreprise. Pire, si nous faisions le port aller-retour gratuit, ce serait  6.10€ pour l’envoi + 6.10€ pour le renvoi par l’internaute et 6.10 pour la réexpédition … soit 18.30€ … sans compter les charges inhérentes aux échanges (pliage – emballage..).  Totalement impossible.

Certes, certains sites le font, alors pourquoi pas CouleurTropiques ? … Simplement car nous sommes déjà une petite structure qui ne peut négocier des prix planchers avec La ¨Poste et surtout, car CouleurTropiques  refuse d’intégrer dans le prix de l’article le montant du transport. En effet, l’internaute achetant 3 articles se verrait facturer par ce biais, un montant supérieur à celui qu’il aurait payé autrement.

C’est dans un souci d’équité que CouleurTropiques facture le port indépendamment de l’article.

Gardons à l’idée que,  le transport d’un bien étant assuré par un prestataire indépendant, celui ci  ne peut être gratuit.   

Et si on parlait « Paréo »

Le paréo c’est un peu le morceau d’étoffe, qui, quand on y a gouté,  devient vite indispensable.  Des rondeurs à cacher, une peau en manque de soleil à protéger, un complexe à masquer …  Ouf,  Le paréo est là, avec les couleurs en plus. Ambiance été.

Mais le paréo, c’est déjà toute une histoire qui trouve son origine en Polynésie. Le paréo  était même porté  par les hommes, noué autour de la taille avant que les femmes ne s’en emparent pour des tenues  beaucoup plus élaborés.

C’est vrai, le paréo se porte de  manières différentes, selon l’envie du moment :

-          Simplement noué autour de la taille, facile avec les paréos dits de taille mini.

-          Enroulé autour du buste masquant généreusement le corps.

-          Sur l’épaule de façon asymétrique,  un brin négligé mais un tantinet glamour.

-          Façon robe, noué autour de la nuque, une manière chique et classique.

-          Et pourquoi pas, votre  idée du moment, dont seule vous avez le secret

Différent types de paréos sont proposés. Certes, bien peu sont fabriqués sur les bords des lagons tahitiens, même si parfois, cela est indiqué …  c’est plutôt du coté de Bali, en Indonésie  que sont fabriqués les paréos dits Batik* (technique d’impression particulière).

D’ailleurs, le Batik indonésien a été inscrit en 2009 par l’UNESCO sur la liste représentative du patrimoine immatériel de l’humanité.

Chez CouleurTropiques.com, nous proposons, justement ce type de paréos. Des paréos aux dimensions généreuses confectionnés dans une fibranne de qualité,  dessinés et  teinté  dans la plus pure tradition indonésienne. Par souci du détail, tous nos paréos sont surjetés pour une longévité accrue.

Le paréo étant un produit issu de l’artisanat balinais, des petits défauts de teinture qui n’enlèvent rien à leur qualité peuvent parfois être présents, signe du fait main.

Visitez notre rayon  « paréos » et mettez des couleurs dans votre été …  

*Le principe du batik consiste (source wikipedia.org):

  1. à dessiner sur le tissu le motif final à reproduire (cette opération n’est pas indispensable)
  2. à protéger des zones du tissu contre la coloration par l’application de la cire chaude
  3. à appliquer des couleurs – par trempage dans des bains de teinture / ou en peignant des teintures  directement sur le tissu
  4. à recommencer les opérations 2 et 3 successivement pour chacune des couleurs en allant des couleurs claires aux plus foncées
  5. à la fin : à ôter la cire, soit avec un fer à repasser, soit par trempage dans l’eau bouillante.

Le procédé est aussi appelé « en réserve de cire », ou « coloration par épargne ».

Des procédés complémentaires peuvent être utilisés : emploi d’un fer chaud (au motif parfois complexe : dragon par exemple) pour ôter la cire aux emplacements d’une coloration (souvent pour faciliter le copiage de motifs répétitifs) – simple brisure de la cire pour obtenir de fines lignes – grattage partiel pour obtenir des dégradés, etc.

Au final on obtient un tissu où se mêlent différents tons ou contrastes juxtaposés ou superposés, formant toutes sortes de motifs.

Guirlande de tiaré Pareo New Orchid pareo bouquet de monette