Sortons nos chemises hawaiennes

Sortons nos chemises hawaïennes. Les températures augmentent, le moral reprend des couleurs, l’envie d’extérieur se fait plus pressante et la garde-robe d’hiver cède la place à celle d’été. Bonjour les manches courtes, les tenues légères et … les chemises hawaïennes.

chemise-hawaienne-bleue

Chez CouleurTropiques, c’est le moment où à l’opposé de beaucoup, nous sommes enfermés dans les bureaux, embarrassés par les cartons estampillés FEDEX et englués dans des piles de chemises hawaïennes. Qu’importe, c’est coloré, c’est beau,  c’est fun et c’est tout Hawaï qui s’invite dans nos murs. Génial.

chemise-hawaienne-grisechemise-hawaienne-rouge

C’est aussi la découverte des nouveaux modèles, des nouveaux imprimés, des nouvelles couleurs tendances… Bref, tout le monde y va de sa réflexion sur son ressenti au sortir du carton. Certains plus bruyamment que d’autres, à l’image de notre Directeur Général qui ne cesse de beugler à chaque déballage de chemises hawaiennes. Pas sûr que sa femme le mette à l’infusion d’eucalyptus ou à la camomille pour soigner ses extinctions de voix … Peut être qu’elle préférera quelques instants de silence, je dis ça,  je dis rien, c’est leur vie privée. Non mais.

Même les secrétaires, le nez devant leur écran,  en rajoutent une couche avec les  » Oh celle ci elle plairait à mon homme » , « Bof, celle ci j’aime pas la couleur » ou « Il ne ferait pas le même imprimé en robe hawaienne ».  Mais la palme revient sans conteste à notre webmaster, qui, non content de soupirer à chaque ligne de code rajoutée, nous fait un flan car son environnement de travail se rapproche plus d’un poulailler qui aurait perdu son coq que d’un bureau d’étude. Que nenni, il va bien falloir ajouter rapidement toutes ces nouveautés sur le site. Il fait moins le malin le lundi matin  aux aurores.

En fait, ça se passe comme ça chez Couleurtropiques. Ça piaffe, ça bosse, ça bouge pour servir la chemise hawaienne. Cela, pour vous apporter toujours plus de choix, plus de service, plus …

Bon surf.

Modèles présentés disponibles vers le 10 juin.

Par Jean Paul Henry

Pourquoi payer plus cher votre chemise hawaienne ?

Des voix s’élèvent de plus en plus sur les pratiques commerciales du N° 1 du commerce sur internet, Amazon pour ne pas le citer. Ses méthodes d’optimisation fiscale, ses techniques de vente, son hégémonie sur le e-commerce ainsi que ses prix qui, au fil du temps, sont devenus moins compétitifs, alimentent nombre d’articles dans la presse.

Sur BFM Business, Frédéric BIANCHI affiche la couleur avec un titre sans équivoque :  « L’implacable technique d’Amazon pour vous faire payer plus cher »  ou Sylvain Richard pour AxeNet qui  titre « Pourquoi Amazon n’est pas toujours une bonne affaire ? » sans oublier le très bon article de  Flore Fauconnier pour le JDN qui note « L’Américain n’est pas du tout le moins cher, mais fait tout pour en avoir l’air » dans son article » Comment le géant Amazon écrase l’e-commerce français ».

Comme il n’y a rien de mieux pour se forger une idée que de se fondre dans le décor, nous sommes allés flâner  du coté de ce site. Nous n’avons pas été déçus. En parcourant les pages de chemises hawaiennes, un constat, de nombreuses chemises n’ont pas grand chose à voir avec des authentiques chemises hawaïennes made in Hawaï. Des chemises colorées certes, mais pas des chemises hawaïennes.

Lire la suite

Mondialisation, chemise hawaienne et business …

Mondialisation, chemise hawaïenne et business. C’est vrai que lors de nos emplettes sur la toile, nous  sommes encore trop peu nombreux à nous poser des questions sur la localisation des sites consultés. Il est de moins en moins rare, que sur votre moteur de recherches Mondialisationfavori, remontent dans les annonces,  des sites en langue française qui semblent bien de chez nous. Sites qui vous proposent bien souvent des articles à des prix hyper compétitifs, remisés à des taux à faire pâlir le commerçant du coin. Assurément, pas des chemises hawaïennes, tout au mieux, des chemisettes colorées   qu’ils osent appeler « Chemise hawaïenne » sans qu’elles en aient la provenance et encore  moins leur légendaire qualité.

Mondialisation oblige, ces nouveaux intervenants au marketing aiguisé, aux dents longues et aux moyens financiers conséquents aidés par un contexte social et fiscal que nos amis du MEDEF n’imaginent même plus , sèment la discorde dans les rangs des boutiques internet. En effet, comment lutter face à des adversaires qui emploient leurs salariés pour à peine  350 à 400€ par mois.

Au delà de la concurrence déloyale, ce qui est le plus dérangeant, c’est que rien n’est indiqué sur ces sites. Si quelques erreurs de traduction pouvaient nous alerter il y a peu, il faut bien reconnaître que de gros efforts ont été faits en la matière et que ces sites paraissent en tout point comme des e-shops français.

Mais voilà, sans parfois le savoir, vos achats seront expédiés de l’autre bout du monde, les tailles attendues ne seront peut être pas les bonnes, les délais de livraisons seront à géométrie variable et peut être même que votre facteur adoré vous allègera de quelques dizaines d’€uos au titre des taxes de douane et TVA. Et tout cela, c’est à vos dépens que vous le découvrirez. Je ne vous parle même pas des éventuelles échanges

Vous pourriez opposer aux sites français que tout site a le droit au business, que les enseignes françaises peuvent être présentes sur les moteurs de recherches asiatiques … Bref que les sites français peuvent reproduire ce que font les sites étrangers sur leurs plates-bandes. Mais voilà, l’affaire n’est pas si facile. L’environnement fiscal et social propre à notre modèle, ne permet désormais plus de lutter contre ces pays dits à bas coûts, pas plus que nos tarifs postaux qui pour les destinations lointaines sont devenus prohibitifs alors que dans l’autre sens ceux ci sont bien souvent gratuits. Seule porte de salut pour les sites français tournés à l’international, monter en gamme ou proposer des articles pour lesquels le savoir faire français est reconnu. Pour les produits peu chers, l’affaire est déjà pliée.

Ce constat en amène un autre beaucoup plus sournois, pernicieux même, puisque invisible. Et oui, tout achat sur un site domicilié hors de l’union européenne induit des ressources en moins pour notre économie. Déjà c’est faire l’impasse sur la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) qui finance notre fameux modèle social, c’est aussi se priver des marges qui payent les salaires et donc produisent nos emplois. En deux mots, c’est perdant perdant. 

Alors, certes la tentation du toujours moins cher est grande, certes le « je ne savais pas » est facile,  mais c’est bien nos habitudes d’achat qui dessinent le contexte économique et social dans lequel nous évoluons.  A méditer …

Par Jean Paul Henry

22,99€ la chemise à fleurs. Génial

VHO_chemise-hawaienne

22.99€ la chemise à fleurs. Chez CouleurTropiques, ils se décarcassent comme chez Monsieur Ducros et ses herbes aromatiques qui agrémentent vos bons petits plats. Souvenez vous la publicité « Ils se décarcassent chez Ducros ». Non chez CouleurTropiques, vous ne trouverez pas des épices, enfin pas encore, mais bien des chemises à fleurs qui agrémenteront votre quotidien. C’est vrai, nous ne  coupons pas le persil en quatre, ni la cannelle en deux mais nous proposons des chemises 100% coton et 100% fun qui sentent bon les épices des contrées lointaines.

Certes, ce ne sont pas des authentiques Chemises Hawaïennes avec la poche poitrine parfaitement reprise et les boutons en noix de coco polie, mais des chemises qui en ont tous les codes, tant pas les couleurs que par les motifs. Les tissus n’ont pas la tenue des étoffes hawaïennes, mais ils sont de bonne facture. Alors pour 22.99€, c’est un super rapport qualité/prix, parfait pour les budgets serrés et en plus,  comme précédemment évoqué, elles sont en coton, matière agréable à porter.

Vraiment le genre de chemise à fleurs qui égaie les journées de celui qui la vêt, apporte le soleil qui parfois joue l’arlésienne et pousse à une certaine décontraction. Porter la chemise à fleurs, c’est créer une ambiance, c’est appréhender le moment présent avec bienveillance et bonne humeur. Alors ne nous privons pas de porter la chemise à fleurs, nous privons nous de ce petit goût si particulier du poivre de Sichuan ?  Pas sûr.

SFR, que faire ???

sfr-2
A se demander si, chez SFR, la moquette n’est pas utilisée à des fins toutes autres, que celle de soigner ses arpions lors des déplacements dans leurs locaux. A se demander aussi, si l’explication de texte, ou tout du moins la compréhension des correspondances est inscrite au programme des entretiens de sélections de leurs agents. Bref, oser résilier une ligne téléphonique d’une entreprise internet sous contrat professionnel à la lecture d’une mise en demeure est tout bonnement impensable et pourtant SFR l’a fait.

J’écris vite ces quelques lignes avant que notre ligne téléphonique et notre accès internet ne soient coupés. C’est prévu pour bientôt, nous ont ils écrit dans leur dernière missive. Si  chez Afflelou ils  crient à qui veut les entendre, « Ils sont fous chez  Afflelou », chez SFR, personne ne le crie, mais tout le staff le pense. Nous n’avons pas souscrit l’appli « SFR ma Box » et nous n’avons pas hélas,  le technicien dans notre poche. Ce n’est pas eux qui le disent, c’est eux qui l’écrivent. Pas de technicien, mais une certitude, la ligne sera coupée.

Rappel des faits. Depuis fin 2016, c’est coupures sur coupures internet, c’est des heures de hotline,  des fils tirés, coupés recoupés et un travail au quotidien totalement désorganisé. Puis, plus d’une semaine sans internet a fini par faire exploser notre directeur, pourtant si flegmatique. Si vous l’aviez vu, encore plus rouge qu’un plan de tomates en pleine saison. S’en est suivi une mise en demeure pour que notre ligne internet soit rétablie de manière définitive. Au final, à l’usure, un homme de l’art a été diligenté, pour changer un câble extérieur, qui trop appétissant pour certains rongeurs, les avait régalés.

Et puis silence, tout fonctionnait, tout baignait jusqu’à hier. Mais voilà, le facteur nous a remis une lettre aux couleurs de SFR nous informant de la résiliation de notre ligne suite à notre demande, quelle demande ?. Dans un premier temps, nous avons pensé à une erreur, mais pas du tout. Des coups de fils pour s’entendre dire, que la ligne sera coupée, que tout retour en arrière est impossible, qu’il nous faut en redemander une et que celle ci serait disponible dans 3 semaines. Un cauchemar, du grand n’importe quoi et de rajouter: « effectivement, votre courrier de mise en demeure n’a pas été compris, mais nous ne pouvons plus rien faire pour vous ».

Nous leur expliquons qu’une entreprise internet ne peut pas fonctionner sans internet, que les clients ne pourront plus nous joindre sans N° de téléphone, que s’il nous faut attendre 3 ou 4 semaines pour avoir un autre N° de téléphone, l’entreprise deviendra difficilement gérable, que nos cartes de visite, nos factures, le site web seront à revoir ….  Rien n’y fait, pas une excuse, ils en ont rien à battre. Circuler ya rien à voir.

Alors, dans l’attente de savoir comment allons nous  gérer la situation matériellement, c’est du coté de la justice que nous allons nous tourner.

Non mais !

Par Jean Paul Henry  

Une chemise hawaienne, oui mais une vraie.

Une chemise hawaienne, oui mais une vraie, c’est la question que nous devrions nous poser avant la mise en panier de l’article convoité.

Une authentique chemise hawaïenne, c’est déjà une chemise fabriquée à Hawaï et non pas sous d’autres latitudes. C’est aussi une coupe spécifique, des motifs variés qui racontent une histoire, une poche poitrine parfaitement ajustée et non flanquée à la va vite par des coutures approximatives, des boutons en noix de coco polie ou en bambou et c’est  surtout le gage que la qualité sera au rendez-vous et que votre chemise hawaïenne vous accompagnera durant des années, sa longévité n’étant plus à démontrer.

bouton_couleur

Mais voilà, sur les centaines de chemises proposées à la vente, nombreuses sont les imitations, plus ou moins bien réussies qui s’affichent avec la fausse dénomination « chemise hawaienne ». Certes, elles sont colorées, pas toujours de bon goût, mais en promo ou pas, elles nous attirent l’œil par leurs prix insolents. C’est sûr, elles ne viennent pas des îles d’Hawaï, ne racontent aucune histoire, et coté produit, c’est carrément autre chose, c’est carrément incomparable. Entre la fausse et la vraie, quand les 2 chemises hawaïennes se rencontrent sur la table à repasser, on se dit que les 5 ou 15 €uros qui les séparent sont assurément justifiés.

Nous pourrions aussi nous poser la question du pourquoi,  nous propose t-on autant de fausses chemises hawaiennes? et bien tout simplement, parce qu’il est plus rentable de vendre une imitation à 20€ tout droit venue de Chine ou d’autres contrées où le coût de la main d’œuvre est bas, qu’une authentique chemise hawaienne à 37€, en coton, fabriquée selon d’autres standards par une main d’œuvre régit par la législation américaine.

Et puis, une autre question à se poser à l’heure de la mondialisation, si nous savons où est fabriqué l’article, bien souvent, nous ne savons même plus où se situe le vendeur. C’est encore plus vrai sur les marketplaces des poids lourds du net, qui n’hésitent plus à héberger de plus en plus de vendeurs étrangers afin de tirer les prix vers le bas, sans pour autant l’afficher clairement. Les délais de livraison  n’en seront que plus longs, et nos emplois bien plus précaires, sans évoquer les éventuels retours rendus plus fastidieux.

Pire, quand j’égrène les pages de certains sites de vente de chemises hawaiennes, j’ai l’impression que la chemise hawaïenne a tout simplement perdu l’essence  même de ses origines, tout simplement navrant.

Par Jean Paul Henry

Marre des fausses promotions

Marre des fausses promotions. Enfin! la DGCCRF s’est emparée du sujet et le verdict est tombé, 19 mauvais élèves sanctionnés et une volée de mauvais points distribués. Ce ne sont pas moins de 19 entreprises de e-commerce, et pas des moindres, (Amazon, Zalando, H&M, vente-Privée, Showroomprivé, Grosbill, Comptoir des cotonniers, Gérard Darel …..) qui ont été  prises la main dans le sac. Mieux ou pire pour les intéressés, c’est tout bonnement  2.4 millions d’€uros d’amende qui ont été infligés. Juste retour de bâton  à vouloir prendre les internautes pour des idiots.

promo

Il est vrai que plus les années passent, plus les prix sur la toile deviennent illisibles. Et quand les poids lourds de l’e-commerce se lancent dans la bataille des prix, la valse des étiquettes est poussée à son paroxysme, jusqu’à franchir la ligne rouge et tomber dans l’illégalité. Il ne s’agit plus de vendre, mais de vous fourguer à coup d’étiquettes barrées et de remises dithyrambiques tout et n’importe quoi, et surtout ce que vous n’aviez pas prévu d’acheter. La tentation d’ajouter au panier un article à moitié prix est toujours grande, surtout quand nous flairons la bonne affaire.

Pire, cette pratique semble s’être généralisée, voire banalisée sans que personne n’est eu à y redire. Il était grand temps que la DGCCRF sonne la fin de la récréation  et frappe du poing sur la table pour arrêter ces pratiques malhonnêtes. 

Pourtant, cela sera t’il suffisant pour mettre fin à ces mauvaises habitudes. La partie n’est pas gagnée, pour preuve, un tour sur un grand site de vente en ligne, démontre une fois encore, que cette pratique est bien ancrée : une chemise à fleurs est étiquetée au prix de 34.99€ barré 17,99€ (taille S) alors que cette même chemise est vendue, hors promotion sur un site concurrent, au montant de 13.99€ même taille, même couleur.

fausse-promo

D’ailleurs, nous ne manquerons pas de rappeler les bonnes manières à ce site, qui apparemment n’a pas eu vent des sanctions…

Que faut il retenir de tout cela? Et bien la première chose est d’être extrêmement vigilant et de ne comparer que le prix final de l’article. Le pourcentage de la promotion allouée n’étant bien souvent que poudre aux yeux. Ensuite, les grands sites e-commerce, ne sont pas toujours les plus compétitifs. D’autres sites, moins connus, moins généralistes et  ayant une bonne connaissance de leurs produits affichent des prix  bien souvent plus serrés, avec l’avantage d’une vraie relation client. Pour les dénicher, Il suffit juste de surfer, de fouiller un peu plus la toile. Dernière chose, les places des marchés ou marketplaces, avec leurs commissions importantes facturées aux e-commerçants ne tendent pas à obtenir des prix bas.

Alors, de bonnes affaires sont elles réellement possibles sur le web ? Bien-sur, avec un peu de temps et plein de bon sens. Bon surf à vous et bonnes affaires.

Par Jean Paul Henry

Soldes et chemise hawaïenne

Soldes et chemise hawaïenne. C’est vrai, la période des soldes est un moment très attendu, par les acheteurs à la recherche des bons plans et par les vendeurs pour redonner de la couleur à leur tiroir caisse. Bref, les soldes c’est génial, c’est bon pour tout le monde et en plus la période étant longue comme un jour sans pain, nous avons tout le temps de trouver chaussure à notre pied. Elle n’est pas belle la vie ?

couverture_fb-soldes

Chez CouleurTropiques, nous sommes toujours stupéfaits des – 50%, -60% -70% affichés sur certaines devantures ou sur certaines pages internet et cela sur un nombre important d’articles. Nous nous sommes toujours posés la question de savoir comment était-ce possible de vendre avec peu de marge, voire à perte et de se réapprovisionner ensuite.

Lire la suite

Sur un air de ukulélé …

C’est fou ce que les températures hivernales peuvent influer sur notre vie de tous les jours. Non, je ne pense pas au grattage du givre sur le parebrise le matin avant d’aller bosser, pas plus des mitaines conseillées, voire obligatoires. Non, je veux parler des moments où l’on se maintient au chaud, où l’on se love dans le canapé avec son air de musique favori qui nous chatouille les tympans avec bienveillance. L’hiver est là, le froid avec …

ukulele-couleurtropiques

Si certains sont plutôt neige et skis, chez CouleurTropiques, nous sommes plutôt, soleil, plage,  palmiers et ukulélés. Alors, nous avons troqué la fondue savoyarde pour un loco moco, l’accordéon pour un ukulélé et en avant la musique.

C’est d’autant plus facile,  nous avons décidé de vous proposer dans quelques jours, toute une gamme de ukulélés (signés « Chevallier »), du plus festif au plus professionnel. Et oui, c’est si bon de gratter quelques cordes, de s’adonner au plaisir de la musique,  de découvrir ou redécouvrir ses talents de musicos, bien au chaud, tout en regardant tomber les flocons de neige au travers des fenêtres.

Amusant, mais sans être musicien pour deux sous, nous nous sommes pris au jeu. Tout simplement incroyable. Quelques « tutos »  sur la toile et quelques accords plus loin, c’est toute l’équipe CouleurTropiques, sa Présidente en tête, qui se sont convertis à ce petit instrument génial.

Alors, si l’envie vous prend, de pousser la chansonnette, de nous imiter, en deux mots, de vous éclater, foncez vous offrir un ukulélé. Nous en reparlerons.

Au fait, nous adorons la fondue.

Route 66, et si …

route-66-chemise-hawaienne-4

La Route 66, et si nous y posions nos roues. Même si le nombre de roues importe peu, vous avez certainement du en arrêter le nombre. Mais bon, nous n’allons pas mégoter sur ce détail, la route 66, c’est bien plus qu’un voyage, bien plus qu’une destination, c’est avant tout un mythe, presque un pèlerinage, l’aspect religieux en moins.

The US Route 66 est un voyage au long cours sur une route chargée d’histoire qui relie Chicago dans l’état de l’Illinois à Santa Monica en Californie. Quelques 4000 km qui s’étirent au travers de paysages variés, ponctués d’étapes aux noms plus évocateurs les uns que les autres et ce sur 8 états (Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona et Californie).

us-map2

Chez CouleurTropiques,     « Route 66  » est une Authentique Chemise Hawaienne signée Pacific Legend dont l’imprimé reprend les grandes étapes et les moments forts de cette ancienne route américaine. Une chemise colorée, gaie, où les américaines d’antan, les voitures, côtoient les pin up, où les panneaux routiers indiquent les motels aux façades variées, sans oublier la végétation, entre palmiers et cactus …

Une chemise hawaïenne en guise d’invitation au voyage, une chemise qui vous emmène sur l’asphalte de The Mother Road. Tout un  symbole.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et puis, évoquer la route 66 sans évoquer la musique relèverait du sacrilège. Il en résulte que nombre de groupes ou de chanteurs célèbres    entonnent des « Routes 66  » à l’image de Chuck Berry ou des Rolling Stones. Pas mal non !

Alors, si l’envie de vous faire voir ailleurs, au volant d’une Chevrolet, ou le postérieur sur une Harley-Davidson, de  croiser dans des décors de films, voire,  de prendre un Whisky au Bagdad Café,  c’est que vous êtes mûrs pour le grand départ.

Juste un détail, n’oubliez pas dans vos valises ou vos sacoches, la  mythique Chemise Hawaïenne, « Route 66″ de Pacific Légend, parfaite pour ce  « trip » outre atlantique.

Par Jean Paul Henry